HEXAGONE

Connectez vous pour participer au développement de votre forum! merci!
HEXAGONE

Solidarité Amusement Décompression

Derniers sujets

» faumata jawara
Sam 28 Mai - 6:43 par raky

» ..............
Mer 11 Nov - 23:40 par raky

» les voyagistes arnaqueurs
Lun 5 Oct - 1:47 par raky

» Daba Seye version Woozworld
Lun 20 Juil - 20:21 par raky

» OMAR FAROUKH
Lun 20 Juil - 17:02 par raky

» HAJJ 2015
Dim 12 Juil - 11:48 par HAJJ 2015

» Moussa as
Mar 21 Avr - 22:55 par raky

» Les Arabes
Mer 8 Avr - 23:57 par raky

» Nancy Eva
Jeu 26 Mar - 11:27 par raky

» Adam
Jeu 26 Mar - 11:25 par raky

» Les 40 hadith Anawawi
Mer 25 Mar - 14:13 par raky

» la reine de saba etait noire et sephora la femme de moise
Dim 1 Fév - 3:32 par raky

» XARIT
Sam 31 Jan - 1:53 par raky

» Chef de quartier
Mar 27 Jan - 17:00 par raky

» Mouhammad saw
Mar 20 Jan - 23:12 par raky

» sokhna nafi
Mar 13 Jan - 1:23 par raky

» RANG BI DOXOUL
Lun 15 Déc - 22:38 par raky

» BIOGRAPHIE
Lun 3 Nov - 0:07 par raky

» wahtaan ak linguere
Ven 3 Oct - 22:59 par raky

» Mon Mari..............
Jeu 18 Sep - 22:35 par raky

Partenaires

Tchat Blablaland

FATOU LA MALIENNE

Partagez
avatar
mami

Nombre de messages : 798
Points : 1000
Date d'inscription : 03/01/2007

FATOU LA MALIENNE

Message par mami le Ven 3 Déc - 16:53

avatar
mami

Nombre de messages : 798
Points : 1000
Date d'inscription : 03/01/2007

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par mami le Ven 3 Déc - 16:56

avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par raky le Mar 14 Déc - 0:59



_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par raky le Mar 14 Déc - 1:28

UN COLLÉGIEN SE JETTE DANS L’ISÈRE, SA SŒUR NE CROIT PAS AU SUICIDE


Les recherches n’ont toujours rien donné. Ousmane, un collégien de 11 ans, a disparu mardi après s’être jeté d’un pont de Romans-sur-Isère (Drôme). Un témoin l’a aperçu seul mardi midi, vers 12h30, enjamber la rambarde après avoir posé à terre cartable et blouson. Les secours mobilisés n’ont pas retrouvé cet élève de 6e dans les eaux froides et tourmentées de l’Isère. Sa grande sœur, Aïssatou, ne veut pas croire à un suicide. « Il ne voulait pas mourir Ousmane, affirme-t-elle au micro de Europe 1. Il pensait toujours à l’avenir, il avait des projets. Ce n’était pas un gamin à tendance suicidaire. » Mardi dans la matinée, Ousmane a déclenché l’alarme incendie de la salle de sport de son collège. Il a été convoqué chez le conseiller principal d’éducation et risquait tout au plus quelques heures de colle. Aurait-il sauté du pont par peur d’une punition ? « Il a dit qu’il avait peur de rentrer chez lui, mais on n’imaginait pas qu’il pourrait faire ça, explique au Dauphiné Libéré une de ses camarades de classe, Lauryn. Il ne savait pas nager. C’était un garçon gentil, qui parlait avec tout le monde. » Pour la sœur d’Aïssatou, « c’est un appel au secours mais pas un suicide. Peut-être qu’il pensait se jeter, qu’on allait l’en sortir et qu’après ça, tout recommencerait comme d’habitude. Il a fait ça sans réfléchir aux conséquences ». Une cellule psychologique a été installée au collège Triboulet pour accueillir les élèves.
C.H

Situation confuse se suicider à 11 ans ?


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par raky le Mar 14 Déc - 1:30

Les recherches n’ont toujours rien donné. Ousmane, un collégien de 11 ans, a disparu mardi après s’être jeté d’un pont de Romans-sur-Isère (Drôme). Un témoin l’a aperçu seul mardi midi, vers 12h30, enjamber la rambarde après avoir posé à terre cartable et blouson. Les secours mobilisés n’ont pas retrouvé cet élève de 6e dans les eaux froides et tourmentées de l’Isère. Sa grande sœur, Aïssatou, ne veut pas croire à un suicide. « Il ne voulait pas mourir Ousmane, affirme-t-elle au micro de Europe 1. Il pensait toujours à l’avenir, il avait des projets. Ce n’était pas un gamin à tendance suicidaire. » Mardi dans la matinée, Ousmane a déclenché l’alarme incendie de la salle de sport de son collège. Il a été convoqué chez le conseiller principal d’éducation et risquait tout au plus quelques heures de colle. Aurait-il sauté du pont par peur d’une punition ? « Il a dit qu’il avait peur de rentrer chez lui, mais on n’imaginait pas qu’il pourrait faire ça, explique au Dauphiné Libéré une de ses camarades de classe, Lauryn. Il ne savait pas nager. C’était un garçon gentil, qui parlait avec tout le monde. » Pour la sœur d’Aïssatou, « c’est un appel au secours mais pas un suicide. Peut-être qu’il pensait se jeter, qu’on allait l’en sortir et qu’après ça, tout recommencerait comme d’habitude. Il a fait ça sans réfléchir aux conséquences ». Une cellule psychologique a été installée au collège Triboulet pour accueillir les élèves.

C.H


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par raky le Mar 14 Déc - 1:34

Jeune collégien ayant sauté dans l’Isère : Le corps d’Ousmane, 11 ans, reste toujours introuvable

Photo : Capture d’écran Lepost.fr

jeudi 9 décembre 2010, par Staff Culturefemme

Au deuxième jour des recherches mercredi du corps d’Ousmane, ce collégien de 11 ans qui s’est jeté dans l’Isère mardi, son corps n’avait toujours pas été retrouvé. Du côté de sa famille, c’est l’incompréhension, face à ce geste désespéré que personne n’arrive encore à expliquer.

Mardi 7 décembre en milieu de journée, Ousmane a enjambé une rampe pour sauter dans l’Isère à hauteur du quai Chopin (Romans-sur-Isère dans le département de la Drôme). Immédiatement, l’alerte a été donnée par des témoins de la scène, mais les recherches n’ont rien donné, seuls le cartable et le blouson du garçon ont été retrouvés sur le quai.

Plus tôt dans la matinée, Ousmane aurait été accusé à tort d’avoir déclenché l’alarme incendie du collège durant le cours de sport, ce qui lui aurait valu une forte réprimande de la part d’un enseignant. Même si certains de ses camarades ont déclaré qu’Ousmane avait peur d’être à nouveau réprimandé chez lui, pour le parquet de Valence, il est prématuré de dire que le jeune collégien a voulu se suicider. Pour Antoine Paganelli procureur de la République de Valence, "Lier l’incident du [mardi] matin à une volonté suicidaire" lui paraissait difficile, "et si tant est qu’il ait eu mardi une réprimande au collège, elle semble relativement légère par rapport à une volonté de suicide". Pour le procureur, "Il est prématuré comme le font certains médias de relier l’incident scolaire avec [la] disparition [d’Oussmane]", Antoine Paganelli estimant que certains médias ont voulu imputer "à l’Education nationale des choses dont elle n’est pas forcément à l’origine."

Pour Aïssatou, une des grande-sœurs d’Ousmane, son petit-frère était plein de projets, et "n’était pas un enfant suicidaire" : "Ils [l’établissement] ont dû lui faire peur et il a eu peur de rentrer à la maison. Il est impulsif donc il s’est jeté, il n’a pas réfléchi. Je sais qu’il n’a pas voulu mourir. On n’a pas à en vouloir à l’école, c’est lui qui en a voulu ainsi." [1]

Ousmane était l’avant-dernier d’une fratrie de 11 enfants, et était scolarisé en classe de sixième. Selon des témoignages de ses camarades repris par Europe 1, le garçon, qui n’était pas considéré comme un élément perturbateur, mais plutôt comme "gentil" et réagissant peu aux provocations des autres, aurait souvent été victime de cet état de fait. Ousmane aurait été réprimandé à tort à propos de l’incident de l’alarme incendie. Selon un camarade : "A la piscine, un élève a déclenché l’alarme pour amuser la galerie. Le professeur lui a demandé qui l’avait déclenché et il a répondu que c’était Ousmane." Pour un autre : "Les gens en profitaient parce qu’Ousmane ne disait rien. Ils le frappaient car ils voyaient qu’il ne répondait pas. Ça s’est accumulé et au final il a sauté."

Ce jeudi, le corps d’Ousmane n’a toujours pas été retrouvé. ©Culturefemme


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!

Contenu sponsorisé

Re: FATOU LA MALIENNE

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 23:40