HEXAGONE

Connectez vous pour participer au développement de votre forum! merci!
HEXAGONE

Solidarité Amusement Décompression

Derniers sujets

» faumata jawara
Sam 28 Mai - 6:43 par raky

» ..............
Mer 11 Nov - 23:40 par raky

» les voyagistes arnaqueurs
Lun 5 Oct - 1:47 par raky

» Daba Seye version Woozworld
Lun 20 Juil - 20:21 par raky

» OMAR FAROUKH
Lun 20 Juil - 17:02 par raky

» HAJJ 2015
Dim 12 Juil - 11:48 par HAJJ 2015

» Moussa as
Mar 21 Avr - 22:55 par raky

» Les Arabes
Mer 8 Avr - 23:57 par raky

» Nancy Eva
Jeu 26 Mar - 11:27 par raky

» Adam
Jeu 26 Mar - 11:25 par raky

» Les 40 hadith Anawawi
Mer 25 Mar - 14:13 par raky

» la reine de saba etait noire et sephora la femme de moise
Dim 1 Fév - 3:32 par raky

» XARIT
Sam 31 Jan - 1:53 par raky

» Chef de quartier
Mar 27 Jan - 17:00 par raky

» Mouhammad saw
Mar 20 Jan - 23:12 par raky

» sokhna nafi
Mar 13 Jan - 1:23 par raky

» RANG BI DOXOUL
Lun 15 Déc - 22:38 par raky

» BIOGRAPHIE
Lun 3 Nov - 0:07 par raky

» wahtaan ak linguere
Ven 3 Oct - 22:59 par raky

» Mon Mari..............
Jeu 18 Sep - 22:35 par raky

Partenaires

Tchat Blablaland

Se convertir

Partagez
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Se convertir

Message par raky le Lun 2 Sep - 9:05

http://www.islamconversion.com/


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: Se convertir

Message par raky le Jeu 12 Sep - 9:05

Au nom d’Allah, l’Infiniment Miséricordieux, le Très-Miséricordieux
 


 
Quoi qu'en disent les vendeurs de lampes…
 
 
Introduction :
 
Les gens ne sont pas tous semblables. Parmi eux, certains discutent par amour pour la dispute et les querelles tandis que d’autres, sincères, cherchent à comprendre par le biais d’une discussion ce qu’ils n’ont pas réussi à saisir d’eux-mêmes. Ainsi, il se peut que la même question soit posée avec des intentions différentes. N’ayant pas la capacité de lire dans les cœurs, nous préférons considérer nos interlocuteurs comme étant des gens honnêtes, intellectuellement intègres et prendre leurs questions au sérieux. L’intention étant un secret entre l’homme et son Créateur, chacun sera rétribué en fonction de celle-ci.


Cette épitre a pour objectif de répondre aux questions les plus fréquemment posées par les non-musulmans, qu’ils soient croyants ou athées, au sujet de l’Islam. Ce n’est pas par hasard que l’on voit les mœurs se dégrader, les familles se dissoudre et l’individualisme envahir nos sociétés. Le vide spirituel ressenti par de nombreuses personnes est d’autant plus difficile à supporter que, lorsque qu’elles scrutent l’horizon de leur histoire passée, l’idée d’un retour au religieux a de quoi leur faire froid dans le dos. Concilier cette aspiration avec la modernité leur semble alors impossible. Et, vu les informations mises à leur disposition à ce sujet, on ne saurait les blâmer des conclusions qu’ils en tirent.


Cependant, lorsque le soleil se couche laissant derrière lui crépuscule puis obscurité, il se met irrémédiablement à briller ailleurs. Même si les vendeurs de lampes ont tout intérêt à faire croire aux clients potentiels qu’il ne reviendra plus. A leur image, des gens mal intentionnés se sont glissés entre le message de l’Islam et les cœurs des occidentaux. Pourtant, lorsqu’ils ont l’occasion de le découvrir sous son vrai visage, beaucoup de ces derniers y voient le remède à la multitude des maladies diagnostiquées au chevet de notre civilisation. C’est parce que je fais partie d’eux que j’aimerais partager les quelques lignes qui suivent avec vous.


Sachez, cher lecteur (ou chère lectrice), qu’aucun intérêt mondain ne nous anime et que, tout comme celui qui a rédigé cet écrit, la personne qui vous l’a fait parvenir n’attend rien de vous en retour. Ni argent, ni quoi que ce soit d’autre. La seule chose que nous vous demandons est que vous vous retiriez quelques instants dans un endroit calme, loin des aprioris, que vous éteigniez la télévision, internet ainsi que votre téléphone portable. Puis, que vous nous accordiez votre attention le temps de lire les pages suivantes.


Sachez aussi, pour ne pas passer à côté de l’essentiel si vous n’avez pas le temps d’achever cette lecture, que l’Islam n’est pas la religion exclusive des arabes. C’est un message adressé à l’humanité toute entière, vous y compris. Un message universel à l’aune duquel les individus ne sont jugés ni en fonction de la couleur de leur peau, ni en fonction de leur statut social. Un message de justice, alliant spiritualité et vie pratique, éthique individuelle et vie sociale, respect, droits et devoirs. Un message d’espoir et de fraternité, d’écoute, d’entraide et de solidarité que beaucoup recherchent en frappant à des portes qui ne s’ouvriront pas. Décrié injustement, peu, mal ou méconnu, voici en quelques mots le message au sujet duquel nous vous invitons à réfléchir.


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: Se convertir

Message par raky le Jeu 12 Sep - 9:07

Question 1 :
 
« Comment un être doté de raison peut-il
encore croire en Dieu à notre époque ? »
 
 
 
 
C’est assez « amusant » de voir combien les médias font bien leur travail de désinformation. Ainsi, à force d’entendre certaines choses depuis notre plus tendre enfance, même les sentiments enfouis au plus profond de nous peuvent finir par nous sembler étrangers. Démonstration.


Avant de partir étudier la langue arabe au Caire en 2009, je me suis rendu à la préfecture de la Seine Saint-Denis (93) afin de m’y faire délivrer un permis international. Je prends mon ticket, m’assoie et attends patiemment mon tour qui met du temps à arriver. Quelques instants plus tard, mon numéro s’affiche ainsi que celui du guichet où je dois présenter mon dossier. Une fois devant, je salue l’employé qui s’y trouve et m’assoie après qu’il m’y ait gentiment invité.




– Qu’est-ce qui vous amène monsieur ?

– Je souhaite faire un permis international.

– Vous avez tous les papiers avec vous ?

– Oui. Je me suis renseigné auprès de l’un de vos collègues au téléphone avant de venir.

– S’il vous plaît...





Je tends l’ensemble des documents à mon interlocuteur qui, lorsqu’il tombe sur ma carte d’identité, prend un air perplexe. Il fait plusieurs « va-et-vient » du regard entre celle-ci et mon visage, observe ma barbe, hésite quelques secondes, puis finit par me demander :




– Je peux me permettre de vous poser une question ?


– Je vous en prie.


– Vous êtes de quelle origine ?


– Mon père vient des Antilles et ma mère était française, de souche.




J’avais cru reconnaître par ses traits et sa couleur qu’il venait des Comores, j’ai donc naturellement ajouté :




– Et vous, vous êtes Comorien ?


– Ah non, pas du tout ! Dit-il. Je suis de la Guadeloupe.


– En effet, ce n’est pas à côté !


– Vous… (il hésite) Vous êtes… Comment dire… Musulman ?


– Oui, tout à fait.


– Mais… vous êtes français à la base !? Je veux dire (il cherche ses mots…)


– Est-ce que je suis un converti ? C’est ça ?


– Oui voilà, c’est ça ! Enfin, si ca ne vous dérange pas d’en parler.


– Non, non, aucun problème. On peut en parler. Alors oui, effectivement,
j’ai embrassé l’Islam il y a bientôt dix ans maintenant.


– Et, comment ca s’est passé ?


– C’est un peu long à expliquer. Pour faire court, disons déjà que depuis enfant,
j’ai toujours cru en l’existence d’un Créateur. Ca me semblait logique,
dans l’ordre des choses, quelque chose d’évident. A vrai dire, avec le recul,
je me dis même que c’est celui qui prétend ne pas croire en Dieu
qui devrait apporter les preuves de ses allégations et non pas le croyant.
Car finalement, c’est ne pas croire en l’existence d’un Créateur
qui est contraire à la raison humaine.


– Pardon ?


– Ce que je viens de dire n’est pas clair à quel niveau ?


– C’est très clair, simplement excusez moi de vous dire que ce n’est pas un discours courant.


– J’entends bien. Cependant, cela n’en reste pas moins une évidence
que chacun d’entre nous porte en lui. Ne pas croire en un Créateur
est contraire à la raison humaine. Et cela ne fait aucun doute !




Mon interlocuteur s’accoude à son bureau, prend un air très sérieux et me demande presque solennellement :




– Ca ne te dérange pas si on se tutoie ?


– Pas du tout, aucun problème.


– Je peux te demander d’expliquer ce que tu affirmes ?




C’est une situation peu commune de se retrouver à la préfecture en train d’expliquer sa religion. D’autant plus que ce n’est pas moi qui ai engagé la conversation sur le sujet et que la file d’attente pour passer au guichet où je me trouve est loin d’être négligeable. Je demande poliment :




– As-tu le temps pour ce genre de discussion ici ?
Sinon, si tu préfères, on peut essayer de se voir plus tard pour parler de tout ca.


– Non, vas-y ! Je m’occupe de ton dossier et je t’écoute en même temps.


– D’accord… Imagines que tu habites dans un petit pavillon.
Ta chambre est au premier étage et sa fenêtre donne sur un jardin.


– Oui ????!




Il lève la tête vers moi ainsi que l’un de ses sourcils. L’air embarrassé. Il ne dit rien de désobligeant, mais je sens bien que mon introduction lui semble légèrement – et c’est le moins que l’on puisse dire – « hors-sujet ».




– Avant d’aller te coucher, tu jettes un œil par la fenêtre comme à ton habitude.
Le jardin est vide, calme, rien à signaler. Ok ?


– Ok.


– Quelques heures plus tard, à ton réveil, tu t’aperçois que la fenêtre est complètement murée.
Impossible pour toi de voir ce qui se passe à l’extérieur. Quelle est ta réaction ?


– Je me dis « Qu’est-ce que c’est que ça ? »


– Non, tu sais très bien ce que c’est. C’est un mur…


– Ben… Alors, je me dis : « Qui a fait ca ? »


– Est-ce qu’il te vient à l’esprit une seconde que ce mur se soit fait tout seul ?


– Non !


– Penses-tu que les blocs de ciments qui jonchent le bord de ta fenêtre
aient atterri ici par le fruit du hasard ? Au gré du vent, de la pluie,
du sable et des cailloux qui les constituent ?


– Non, évidemment !


– Acceptes-tu l’idée que ces parpaings soient juste « là », sortis du néant ;
qu’il n’y ait pas de question à se poser quant à leur origine, leur place
et qu’ils y sont parce qu’ils y sont et que c’est comme ça !?


– Ils n’y étaient pas la veille, ils viennent bien de quelque part !
Ils ne sont tout de même pas tombés du ciel !


– Merci. Permets-moi de te poser une autre petite question avant de conclure,
je sais que nous n’avons pas trop de temps


– Oui vas-y, je t’écoute.


– Penses-tu qu’il soit plus difficile de murer une fenêtre ou de créer un être humain ?




Il sourit tellement la réponse lui semble évidente.




– Réponds s’il te plaît, je veux juste m’assurer que nous sommes bien d’accord.


– Nous ne sommes pas en mesure de créer un être humain.
Or, nous construisons des murs tous les jours. La réponse est plus qu’évidente !


– Oui, en effet. Mais alors pourquoi acceptes-tu concernant la création de l’être humain
ce qu’il te semble stupide d’accepter au sujet d’un simple mur ?


– C’est-à-dire ?


– Tu n’acceptes pas l’idée qu’un mur sorte du néant, ni qu’il soit le fruit du hasard
 ou présent sans raison. Comment peux-tu accepter cela pour l’homme après avoir
reconnu qu’il est beaucoup plus sophistiqué ?




Mon interlocuteur s’est levé en direction de la photocopieuse, a dupliqué des documents puis à pris quelques instant avant de revenir vers moi. Arrivé à mon niveau, j’ai constaté que son visage n’avait plus l’air enjoué que j’avais remarqué au début de notre discussion. Il me dit :




– Tu sais quoi ?
 
– Non.


– Je n’avais jamais pensé à ça de cette façon.

C’est la première fois que je vois la question sous cet angle !
 
– Tu comprends maintenant pourquoi je t’ai affirmé plus tôt que croire en un Créateur
n’a rien d’opposé à la raison et que c’est, bien au contraire, le fruit d’une raison saine ?


– Oui, tout à fait…





J’ai laissé mon numéro de téléphone à mon interlocuteur ainsi que quelques adresses de sites internet qui pourraient lui apporter, si tel était son désir, des informations plus précises au sujet de notre discussion. Il m’a remis mon permis de conduire en me souhaitant « bon voyage », je lui ai souhaité « bon courage », puis nous nous sommes quittés sur une poignée de main chaleureuse.




‘Abdallah Abou Ahmed


 
www.Islamhouse.com
L’Islam à la portée de tous !


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: Se convertir

Message par raky le Jeu 12 Sep - 9:24

L’Islam : Religion du Prophète Muhammad
 
 
Il existe une autre précision qu’il convient d’apporter au sujet de “l’Islam”, suite à la venue du Prophète Muhammad (). L’on pourrait dire qu’il existait plusieurs “Islams” avant l’époque du Prophète Muhammad (). C'est-à-dire que chaque peuple avait ses Prophètes (), suivait les enseignements de ces derniers et restait sur la voie de l’Islam. Parallèlement, s’il venait un nouveau Prophète () de la même lignée des Prophètes (), ces croyants n’avaient d’autre choix que de suivre ce nouveau. Quiconque refuserait d’accepter un nouveau Prophète d’Allah () n’est pas véritablement soumis à Allah. Et s’il ne se soumet pas véritablement à Allah, il ne saurait être « musulman ».
 
Il existe deux points très importants qui démontrent la relation entre la voie du Prophète Muhammad () et la voie des vrais Prophètes () venus avant lui. En premier lieu, la voie du Prophète Muhammad () vient abroger les lois précédentes. En second lieu, de par Sa sagesse, Allah n’a pas voulu que les enseignements des Prophètes () antérieurs soient préservés, sans altération aucune. Allah dit : [Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue.] (Le Coran, sourate 5, verset 48).
 
Ce verset démontre que le Qur’an a été révélé avec la vérité, confirme les révélations antérieures et offre une appréciation et un témoignage au sujet des livres antérieurs. En d’autres termes, il préserve, protège et témoigne de la vérité contenue dans les révélations antérieures. Par la même occasion, il affiche la fausseté des distorsions qu’ont subies les révélations antérieures. Tout ce qui est en conformité avec le Qur'an est vrai et tout ce qui est en contradiction avec le Qur'an doit être faux. Ainsi, le Qur'an a été révélé pour affirmer ce qui a été préservé des révélations antérieures tout en corrigeant les distorsions.
 
La prétendue crucifixion de Jésus Christ en est une parfaite illustration. Cet acte supposé constitue le socle sur lequel s’appuie l’élévation du Prophète Jésus () au rang de Dieu. La position du Qur'an à ce propos est claire : [et à cause leur parole : “Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d’Allah”... Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué] (4:157) (1).
 
L’altération des livres antérieurs a été évoquée dans plusieurs passages du Qur'an. Par exemple, parlant des Gens du Livre, Allah dit : [Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! - Malheur à eux, donc, à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent !] (2:79). Il dit également [Et il y a parmi eux certains qui roulent leur langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu’il n’est point du Livre; et ils disent : “Ceci vient d’Allah”, alors qu’il ne vient pas d’Allah. Ils disent sciemment des mensonges contre Allah] (3:78).
 
C’est pourquoi le Prophète () a dit : « N’affirmez pas ce que disent les Gens du Livre et ne le rejetez pas non plus. Dites plutôt : “De ce qui nous a été révélé, nous croyons en ce qui vous a été révélé. Notre Dieu et votre Dieu est un et nous nous soumettons à Lui en tant que Musulmans” » (2).
 
Il est intéressant de souligner que l’unique religion qui conserve l’appellation « soumission à Allah » ou Islam, c’est bien celle du dernier Prophète Muhammad (). Les noms des autres grandes religions dérivent tous de noms d’individus, de peuples ou de lieux. Selon Microsoft Encarta, le terme Judaïsme n’existait même pas en hébreu pré-moderne. Il s’agit d’une allusion à Juda. Le Christianisme dérive, bien entendu, de Christ tout comme le Bouddhisme dérive de Bouddha. L’Hindouisme se rapporte à un lieu, l’Hindoustan. En revanche, par la sagesse et la miséricorde d’Allah, le nom de la seule vraie religion de soumission à Allah – la religion de tous les Prophètes – a été préservé et gardé uniquement en référence à la mission du dernier des Prophètes () qui a été envoyé à l’humanité tout entière (3).
 
Il faut préciser enfin que, bien que le message du Prophète Muhammad () ne soit rien d’autre que la continuation du message des Prophètes () antérieurs, Chrétiens et Juifs ne doivent nullement être contraints à embrasser l’Islam ou à suivre ses enseignements. Allah ne dit-Il pas : [Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient] (2:256). Ils doivent cependant être appelés à la vérité de l’Islam et invités à suivre le Prophète Muhammad ().
 
Extrait du « Guide du nouveau Converti à l'Islam »
de Jamaal ad-Din Zarabozo, traduit par les Éditions Assia
 


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: Se convertir

Message par raky le Jeu 12 Sep - 9:26

(1) En tant qu’ancien Chrétien, nous avons souligné à maintes occasions que l’interprétation correcte des passages de la Bible peut se faire à travers le Qur'an préservé et la langue arabe, qui est proche de cette langue sémitique qu’est l’hébreu. Par exemple, l’un des passages de la Bible souvent critiqué est la Genèse 2:2-3. La Version du Roi James (La Nouvelle Version du Roi James étant fondamentalement identique) de ces versets dit : « Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'Il avait faite: et Il se reposa au septième jour de toute Son œuvre, qu'Il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'Il avait créée en la faisant. » La critique qu’on pourrait émettre par rapport à ces versets est bien évidemment que Dieu n’a pas besoin de repos. En fait, la translitération de la version hébraïque de la partie en jeu dans ces versets est bowshaabat. La traduction arabe du jour du Sabbat est al-sabt, qui a pour racine sabata, qui veut dire cessation des activités.
Ainsi, correctement interprété, ce passage biblique signifierait probablement que Dieu cessa Son œuvre de création de la manière dont Il l’avait fait le « jour » précédent. En fait – et nous ignorons si notre traducteur avait eu recours à une quelconque connaissance de la langue arabe – Young’s Literal Translation de 1898 traduit ces mêmes versets de la Genèse comme suit : « Et Dieu acheva au septième jour Son œuvre qu’Il avait faite ; et cessa au septième jour toute Son œuvre qu’Il avait faite. Et Dieu bénit le septième jour, et Il le sanctifia, parce qu’en ce jour Il cessa toute Son œuvre que Dieu s’était préparé à faire » (avec emphase). Pour ce qui est de la signification de sabata, voir Abu Abdullah Muhammad al-Qurtubi, Tafseer al-Qurtubi (Beyrouth : Daar Ihyaa al-Turaath al-Arabi, aucune information relative à la publication), vol. 19, pp. 171-172. Les différentes traductions et translitérations de la Bible ont été tirées de The Bible Library [Logiciel] (Oklahoma City, OK : Ellis Enterprises, 2001).
(2) Rapporté par al-Bukhari.
(3) Dans les années 1800 et au début des années 1900, les missionnaires et orientalistes désignaient couramment l’Islam comme le Mahométisme et les Musulmans comme des Mahométans. Ils attribuaient un nom à cette religion de la même manière qu’ils avaient des noms pour leurs propres religions. Or, une telle chose est inadmissible pour l’Islam et l’utilisation de ces termes a été, en grande partie, anéantie avec succès. En réalité, de tels termes constituent un véritable affront pour la religion puisque les Musulmans n’adorent aucunement Muhammad.


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!

Moubio

Masculin
Nombre de messages : 535
Points : 720
Date d'inscription : 03/02/2007

Re: Se convertir

Message par Moubio le Lun 21 Oct - 9:22

D'après Jabir Ibn Abdillah (qu'Allah l’agrée),
le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit :
“Celui qui construit une mosquée pour Allah, Allah lui construit son équivalent dans le paradis”.
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°533)

Moubio

Masculin
Nombre de messages : 535
Points : 720
Date d'inscription : 03/02/2007

Re: Se convertir

Message par Moubio le Lun 21 Oct - 9:23

Allah le très haut a dit dans la Sourate 2 - Al-Baqara - Verset 261 :
"Ceux qui dépensent leur biens dans le sentier d'Allah ressemblent à un grain d'où naissent sept épis, à cent grains l'épi, et Allah multiplie la récompense à qui Il veut et la grâce d'Allah est immense, et Il est Omniscient." .

Moubio

Masculin
Nombre de messages : 535
Points : 720
Date d'inscription : 03/02/2007

Re: Se convertir

Message par Moubio le Mer 6 Nov - 0:15


Contenu sponsorisé

Re: Se convertir

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 12:48