HEXAGONE

Connectez vous pour participer au développement de votre forum! merci!
HEXAGONE

Solidarité Amusement Décompression

Derniers sujets

» faumata jawara
Sam 28 Mai - 6:43 par raky

» ..............
Mer 11 Nov - 23:40 par raky

» les voyagistes arnaqueurs
Lun 5 Oct - 1:47 par raky

» Daba Seye version Woozworld
Lun 20 Juil - 20:21 par raky

» OMAR FAROUKH
Lun 20 Juil - 17:02 par raky

» HAJJ 2015
Dim 12 Juil - 11:48 par HAJJ 2015

» Moussa as
Mar 21 Avr - 22:55 par raky

» Les Arabes
Mer 8 Avr - 23:57 par raky

» Nancy Eva
Jeu 26 Mar - 11:27 par raky

» Adam
Jeu 26 Mar - 11:25 par raky

» Les 40 hadith Anawawi
Mer 25 Mar - 14:13 par raky

» la reine de saba etait noire et sephora la femme de moise
Dim 1 Fév - 3:32 par raky

» XARIT
Sam 31 Jan - 1:53 par raky

» Chef de quartier
Mar 27 Jan - 17:00 par raky

» Mouhammad saw
Mar 20 Jan - 23:12 par raky

» sokhna nafi
Mar 13 Jan - 1:23 par raky

» RANG BI DOXOUL
Lun 15 Déc - 22:38 par raky

» BIOGRAPHIE
Lun 3 Nov - 0:07 par raky

» wahtaan ak linguere
Ven 3 Oct - 22:59 par raky

» Mon Mari..............
Jeu 18 Sep - 22:35 par raky

Partenaires

Tchat Blablaland

islam

Partagez
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

islam

Message par raky le Jeu 5 Fév - 20:59

http://moqawama.canalblog.com/


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Jeu 5 Fév - 21:13

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=6801010


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 20:29

Fatima-Zahra - la Fille du Prophète(as) salam alikoum

la création de Fatima Zahra :
Le Prophète a raconté à ses compagnons :

Allah m'ordonna de me retirer pendant 40 jours, puis l'Ange Gabriel me rendi visite au mois de Ramadan, la nuit du jeudi soir, le 24, accompagné d'une pomme du Paradis et me dit
:"O Mohamed, mange ce fruit du Paradis et va t'unir avec Khadija cette nuit"
j'accomplissais ce qu'il m'avait ordonné et Khadija devint enceinte de Fatima-Zahra.

la naissance de Fatima-Zahra
Lorsque Khadija se maria avec le Prophète Mohamed, aucune femme de la Mecque ne voulait lui parler et elle était triste mais ne le disait pas au Prophète.
Un jour, le Prophète entra dans sa demeure et la surprise en train de parler, il dit "O Khadija, avec qui parles-tu?" elle répondit :"avec mon bébé qui se trouve dans mon ventre"
le Prophète dit :"O Khadija, l'Ange Gabriel m'a annoncé une bonne nouvelle ; le bébé que tu portes sera une fille et sa descendance sera Immaculée et Allah qu'Il soit Bénit, Lui le Très-Haut, a voulu que ma descendance se perpétue à travers elle et par Elle, la descendance des 11 Imams se réalisera. Ils seront investis sur terre du droit de Calife après que la terre aura connu la désolation, elle retrouvera la vie par le 12ème Imam."

Aucune femme ne venait visiter Khadija et au moment de l'accouchement, Khadija les appella mais elles lui dirent : "tu nous as trahi et nous as désobéi, tu n'as pas tenu compte de nos conseils. Tu as épousé Mohamed un orphelin d'Abi Talib, lui un pauvre démuni. Jamais nous te secourerons et en aucune façon nous répondrons à ton appel".

Soudain, 4 Femmes entrèrent dans la demeure, elles avaient toutes l'aspect des femmes des Bani Hachem et Khadija prit peur.
l'une d'entre elle dit :"Ne crains rien O Khadija, car c'est ton Seigneur qui nous envoie vers toi, nous sommes tes soeurs, je suis Sarah, celle-ci est Assia femme de Pharaon elle sera ta compagne au Paradis, celle-ci est Maryam fille de Imran et celle-ci est Kalthoum la soeur du Prophète Moussa, fils de Imaran. Allah nous a envoyées vers toi afin de te soutenir, comme les femmes entre elles doivent s'aider mutuellement".

lorsque de la naissance, une lumière étincelante illumina toutes les demeures de la Mecque.
10 Houris entrèrent tenant portant chacune une écuelle et une cruche remplies d'eau du Paradis "Al-Kawthar"avec laquelle Fatima-Zahra fut lavée, puis Fatima-Zahra récita l'attestation de foi :
j'atteste qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah, que mon père est le Prophète d'Allah et le Seigneur des Envoyés et que mon Epoux Ali, est le Seigneur des exécuteurs testamentaires et que mes Enfants sont des Saints".

tous les habitants des cieux s'annoncèrent cette bonne nouvelle de la naissance de Fatima.
les Femmes avant de raprtir dirent à Khadija :
"O Khadija, prends-la : l'Immaculée, la Pure, la Vertueuse, félicitation pour Elle et pour sa progéniture.


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 20:37

salam alikoum

Boukhari vol 2 P.206
le Prophète disait :
"Fatima est un fragment de moi, ce qui provoque sa colère, provoque la mienne"

Fatima(as) est née à la Mecque le vendredi 20 Djama'di'a - 5 ans après la révélation prophétique - 3 ans après le voyage Céleste du Messager d'Allah - 8 ans avant l'hégire - son père le Prophète avait 45 ans
est décédée le 3 Djama'dia - 10 ou 11ème année de l'hégire à Médine.

le Prophète a dit :"j'ai nommé ma fille Fatima, car Alah le Tout Puissant, l'a protégée ainsi que tous ceux qui l'aiment sincèrement, ils seront protégés du feu de l'enfer".

Asma'i fille de Amisse a dit :"j'ai embrassé la Sainte Fatima(as) et je n'ai pas remarqué les traces de menstures sur elle, alors j'ai demandé :"O Prophète d'Allah, je n'ai pas remarqué chez ta fille de signe de règles ni de sang après son accouchement? Le Prophète répondit :"ne sais-tu pas que ma fille est Pure et est purifiée, tu ne verras jamais sur elle de traces de sang même après ses accouchements".


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:12

À la mort de son père le peuple prêta serment d'allégeance à Hasan comme nouveau calife. Il quitta Koufa avec une armée de 40 000 hommes et se rendit à Madayn (Ctésiphon). Le voyant hésitant, ses partisans ralliaient petit à petit le camp de Mu`âwîya. Finalement il négocia avec Mu`âwîya. Ce dernier laissait à Hasan l'argent du trésor public de Koufa et les revenus d'une ville proche de Bassora, lui permettait d'aller à Médine avec toute sa famille. Hasan demandait aussi que cesse l'usage de maudire le nom d'`Alî lors des prières à la mosquée. Les conditions furent acceptées par Mu`âwîya, sauf la dernière : le nom d'`Alî ne fut plus maudit que si Hasan lui même était présent à la mosquée[4]. Les chiites considèrent que ce n'était pas une renonciation au califat, mais le choix de la paix entre les musulmans.
Tabarî raconte que Asmâ, l'une des épouses de Hasan, aurait été soudoyée par Mu`âwîya pour l'empoisonner. C'était soit une serviette enduite de poison, soit un poison à introduire dans la nourriture. Mu`âwîya aurait promis à cette femme de l'argent, des biens immobiliers et même la main de son fils Yazîd futur calife. Hasan fut empoisonné et il est mort. Asmâ demanda alors sa récompense, les promesses auraient été tenues, sauf celle concernant le mariage[5].
On voulut enterrer Hasan au côté de Mahomet à Médine. Mais Aïcha empêcha cet enterrement car Mahomet avait dit qu'il n'y avait de la place que pour les tombeau de Abu Bakr, Umar, et Isa Ibn Maryam. Hassan fut donc enterré aux environs de Médine, au cimetière de Baqi'[6].
Asmâ serait allée voir Mu'awiya pour lui demander l'exécution de sa dernière promesse. Mu'awiya aurait répondu : « Ayant trahi ton mari, ne trahirais-tu pas aussi mon fils ? » et il l'aurait fait mettre à mort[7].


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:15

Le gouverneur du nouveau calife omeyyade Yâzid, Ibn Ziyâd fit tuer l'émissaire que Husayn lui avait envoyé à Kûfa. Peu après, Husayn se mit en route pour cette ville, "imprudemment" selon certaines sources, en toute connaissance de cause afin de dévoiler aux yeux des musulmans l'injustice des Omeyyades selon d'autres. Il aurait ainsi rencontré en chemin le célèbre poète Abu Firas Hammam dit "al Farazdak" qui l'aurait prévenu : « Ô Husayn, leurs cœurs sont avec toi mais leurs épées sont sorties de leur fourreaux ! »
Mosquée Al-Husayn au Caire



Escorté d'une petite troupe de 73 personnes, dont les membres de sa propre famille, il partit rejoindre ses partisans de Kûfa qui l'avaient appelé à l'aide et lui avaient promis obéissance. Ibn Ziyâd intercepta cette troupe à Kerbala et exigea que Husayn prête allégeance au calife Yâzid. Devant le refus de celui-ci, une bataille très inégale s'engagea, le 10 du mois sacré de Muharram. Tous les compagnons mâles de Husayn furent tués (10 octobre 680; 10 muharram 60H). Le combat semblait perdu d'avance, la petite armée de Husayn ne pouvant se mesurer à 300 000 adversaires, et ce d'autant plus que l'armée omeyyade contrôlait tous les accès à l'eau. Ils furent donc obligés de combattre durant deux journées sous un soleil de plomb et sans eau aucune.
La soif et les durs combats eurent raison de leur courage et leur abnégation. Seul le plus jeune fils de Husayn, 'Alî Zayn al-'Âbidîn, fut épargné avec les femmes. Le cadavre de Husayn fut enterré sur place et sa tête décapitée fut envoyée à Damas au calife Yâzid, ainsi que les survivants devenus captifs.
Celui qui avait tranché la tête de Husayn dit : « Nous tranchons la tête de ceux qui nous sont chers, mais qui sont devenus rebelles et insolents. », allusion au refus du petit-fils de Mahomet de faire allégeance au nouveau maître. Lorsqu’on apporta la tête décapitée de l'imam Husayn au calife Yazîd Ier, celui-ci fut effrayé. Il frappa d’un baguette la bouche de Husayn et dit : « Nous nous serions contentés de la soumission des habitants de l’Irak sans ce meurtre ». Un spectateur présent lui dit : « Écarte cette baguette de cette bouche que le Prophète a mainte fois baisée. » Alors Yazîd irrité se retourna vers `Ali Zayn et lui dit : « Fils de Husayn, ton père a brisé les liens de la parenté et c’est pour cela que Dieu lui a fait ce que tu as vu. N'est-ce pas Dieu Lui même qui a fait mourir ton père? N'est-ce pas Dieu Qui l'a puni pour s'être rebellé contre le Commandeur des Croyants ? » À quoi Ali fils de Husayn répliqua: « Non tyran! Ne déforme pas les versets coraniques. Ne change pas leur signification! Dans Son Infinie Sagesse, Dieu donne à chacun le temps et les occasions pour agir en bien ou en mal, avec justice ou en oppresseur. Le Châtiment Divin atteint toujours les tyrans, tôt ou tard! Le Saint Coran ne raconte-t-il pas les tribulations des Prophètes, qui ont souffert mille maux de la part des peuples auxquels ils avaient été envoyés ? »
Ensuite, Yazîd fit conduire dans ses appartements les femmes et ordonna de traiter `Ali Zayn avec égards. Le bruit du massacre de la famille de Mahomet par l'armée du nouveau calife s'amplifiait. Redoutant une fronde, Yazîd déclara publiquement son désaveu de ce meurtre, et fit escorter les captifs survivants à Médine, qu'ils avaient quittée 6 mois plus tôt, en compagnie de Husayn.
La tête décapitée d'imam Husayn est encore vénérée dans un mausolée attenant à la grande mosquée de Damas. D'autres traditions racontent que la tête aurait été ramenée à Kerbala et même que cette tête aurait miraculeusement parlé pendant le voyage. D'autres racontent que les Fatimides l'auraient emmenée à Ascalon puis au Caire à l'époque des croisades.
La commémoration du deuil d’Achoura, le 10 muharram, est l’anniversaire du « martyr d’Husayn » et de sa famille. C’est la commémoration du deuil principale du chiisme qui prend des formes particulièrement spectaculaires à Kerbela.
Kerbela et Damas sont des lieux de pèlerinages chiites ainsi que tous les lieux ou la tête décapitée d'imam d'Husayn est supposé avoir séjourné.


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:28

la bataille de Karbala, il fut le seul survivant des enfants de Husayn. Lorsqu’on apporta le crâne de Husayn au calife omeyyade Yazîd Ier celui-ci fut effrayé.

« Il frappa d’une baguette la bouche de Hosaïn et dit : “Nous nous serions contenté de la soumission des habitants de l’Irak sans ce meurtre”. »
Un spectateur présent lui dit :

« “Écarte cette baguette de cette bouche que le Prophète a mainte fois baisée”. Yazîd irrité se retourna vers `Ali le jeune fils de Hosaïn et lui,dit : “Fils de Hosaïn, ton père a brisé les liens de la parenté, il s'est révolté contre moi et a méconnu mon droit ; c'est pour cela que Dieu lui a fait ce que tu as vu. ” `Ali répliqua: “Il n'arrive rien sur terre, ni à vous-même, qui ne soit, dès avant que nous l'eûmes créé, écrit dans le livre. Et cela est facile à Dieu (Coran, sur; LVII vers. 22.)”[4] »
Ensuite, Yazîd ordonna de traiter Ali Zayn al-Abidin avec égards. Le bruit du massacre des membres de la famille du Prophète par l'armée de Yazîd s'amplifiant dans la capitale, et celui-ci craignant une fronde, il annonça publiquement son désaveu des évènements et ordonna que les captifs soient escortés à Médine, qu'ils avaient quittée six mois plus tôt, aux côtés de Husayn.
À Médine, Ali Zayn al-Abidin resta à l’écart des intrigues politiques, ayant la vie consacrée à la religion, musulman exemplaire passant beaucoup de temps en prière ce qui lui valut son surnom as-Sajâd.
Sa succession va amener une première division dans le chiisme. La majorité, les duodécimains, pensait que son successeur légitime était Muhammad al-Bâqir, mais une minorité, les zaydites, pensait que ce devait être l’autre fils d'`Ali Zayn al-`Âbidîn, Zayd ben `Alî.
Il est mort à Médine en 713. Il est enterré à Médine au cimetière d’al-Baqî`.


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:37

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zaydites


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:38

Le zaïdisme est une branche du chiisme dont les adeptes reconnaissent Zayd ben`Alî comme cinquième et dernier imam.
Les zaïdites ne sont plus présents de nos jours que dans le nord du Yémen, où ils sont majoritaires, bien qu'à l'échelle nationale, ce soient les sunnites qui prédominent.
Le Chi'isme est basé à l’origine sur l’idée que le chef des musulmans doit être un descendant du Prophète, et plus spécifiquement de `Ali, le quatrième calife), et de sa femme Fatima, la fille de Mahomet.
Les querelles successorales et théologiques ont amenées la création de nombreuses écoles chi’ites comme le chiisme duodécimain qui compte le plus grand nombre d'adeptes. Mais il en existe d’autres, comme les zaïdites.

Sommaire

[masquer]


  • 1 Géographie
  • 2 Histoire

    • 2.1 Sous les Omeyyades
    • 2.2 Sous les Abbassides
    • 2.3 Zaydites du Tabaristan

      • 2.3.1 La dynastie

    • 2.4 Zaydites du Yémen

  • 3 Doctrine
  • 4 Les cinq règles de la doctrine zaydite :
  • 5 Les cinq sources de cette doctrine :
  • 6 Les grands savants zaydites contemporains yéménites :
  • 7 Les conditions pour être Imam :
  • 8 Les imâms Zaydites
  • 9 Notes et références
  • 10 Voir aussi

    • 10.1 Articles connexes
    • 10.2 Documentation externe


//



Géographie [modifier]


Les zaïdites sont essentiellement implantés au Yémen, dont ils constituent environ la moitié de la population. Dans ce pays, ils sont essentiellement concentrés dans le nord montagneux.
Le Zaïdisme est non seulement une appartenance religieuse, mais il a aussi fonctionné dans les faits comme un lien communautaire pour les montagnards Yéménites, qui sont toujours restés réticents à subir


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:39

Sous les Omeyyades [modifier]
Le Chi’isme zaïdite trouve son origine en Zayd ben Ali, arrière-petit-fils de `Ali et petit-fils de Husayn. Vers 740, il tenta d'arracher le pouvoir aux Omeyyades de Damas, à Kufa (Irak).
Vers 740, Yousef ben `Umar voyant que les chiites commençaient à s'agiter à Koufa, demanda à Zayd ben `Alî de quitter la ville. Zayd finit par s'en aller à Médine. Ses partisans le convainquirent que sa place était à Koufa où il revint. De Koufa, Zayd envoyait des lettres appelant la population de toutes les provinces à se rallier à lui contre les omeyyades. Zayd s'aliéna les chiites les plus extrêmes en ne voulant pas récuser les califes Abû Bakr et `Umar. Néanmoins Zayd crut avoir rassemblé des forces suffisantes pour se lancer au combat. Il fut tué au cours du combat qui s'en suivit. Yousef ben `Umar fit exhumer le cadavre de Zayd, le fit décapiter puis mettre en croix dans les rues de Koufa, les chefs de la conspiration furent mis à mort et brulés. Après l’échec et la mort de Zayd, son fils Yahyâ ben Zayd pris sa succession. Avant de mourir le calife Hîcham a fait emprisonner Yahyâ à Merv[1].
Le nouveau calife Al-Walid II a remis Yahyâ ben Zayd en liberté, ce dernier a quitté Merv pour Nichapour. Arrivé à Nichapour le gouverneur a voulu le faire arrêter le croyant en fuite. Une bataille s'en suivit à l'avantage des partisans de Yahyâ. Il crut prudent de ne pas continuer sa route vers l'Irak et revint vers le Khorasan à Gorgan où il fut tué lui et son frère. Leurs corps furent exposés sur le gibet. Ils restèrent ainsi jusqu'à l'insurrection d'Abû Muslim (743). Ce dernier les fit ensevelir. Al-Walîd de son côté envoya l'ordre de les brûler en les enduisant de pétrole. Le gouverneur d'Irak exhuma les cadavres et exécuta cet ordre[2].
La mort de Yahyâ provoqua une émeute à Damas au cours de laquelle Al-Walîd fut tué, le 17 avril 744.

Sous les Abbassides [modifier]


En 750, Abû al-`Abbâs as-Saffâh renverse le dernier calife Omeyyade et installe la dynastie Abbasside. Il a déçu ses supporters chiites qui espéraient que leur imam devienne calife. Son successeur Al-Mansûr a mené sa politique contre les chiites. Voir la section : Luttes contre les Alides de l'article “Al-Mansûr”.


Zaydites du Tabaristan [modifier]


En 864, Al-Hasan ben Zayd, chef de guerre, descendant[3] de Hasan prend le Tabaristan au Tâhiride Muhammad. Il profite de la révolte de la population contre les abus de la dynastie Tâhiride dans la région. L'émir Tâhiride, malgré l'aide des Samanides, est incapable de reprendre le terrain perdu car il doit aussi lutter contre les Saffârides. Une fragile dynastie zaydite a alors pu s'installer pendant près de trois siècles dans les montagnes au sud de la mer Caspienne. Le fondateur, Al-Hasan ben Zayd est mort en 884 et son frère Muhammad lui a succédé.
En 900, les Samanides ont repris partiellement le contrôle de la région. Muhammad ben Zayd est tué au combat.
Une partie des zaydites s'est réfugiée dans le Gilan. L’autorité du calife n'allait pas au-delà de Ray vers l’est. Un descendant de Husayn, Al-Hasan ben `Alî “al-Utrûch”, est venu renforcer cette dynastie zaydite qui a repris temporairement au Tabaristan en 914. Il est parvenu à se rallier une grande partie de la population. Il a formé une nouvelle communauté appelée Nasiriya.
L'avènement de la dynastie Bûyide sur la côte sud de la Mer Caspienne, va changer la donne. Les Bûyides étaient des chiites et ils ont facilement toléré la présence des Zaydites du Tabaristan. La domination Bûyide sur tout l'empire Abbasside a permis au Zaydisme de connaître son âge d'or (945). Ray est devenu un centre important de l'enseignement du Zaydisme.
En 1055, le Seldjoukide Toghril Beg a déposé le dernier souverain Buyide. L'empire abbasside est passé de nouveau sous une domination sunnite.
La prise d'Alamut par Hassan ibn al-Sabbah à la tête des Nizârites en 1090 marque le retour du Chiisme dans le Gilzan.

La dynastie


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!
avatar
raky

Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 32
Localisation : Perpète-les-Andouillettes
Emploi : Etudiante
Loisirs : sport musique balade
Points : 2346
Date d'inscription : 19/12/2006

Re: islam

Message par raky le Ven 6 Fév - 21:40

Zaydites du Yémen [modifier]
Le fondateur du Zaydisme au Yémen, Al-Hâdi Yahya Ibn al-Hussein, fut invité à arbitrer les conflits tribaux au Nord-Yémen, où il convertit les tribus des montagnes. Il s'installa en 898 de l'ère chrétienne à Sa'dah, une grande ville du Nord (actuel Gouvernorat de Sa'dah, et y régna jusqu'en 911.
Il fonda ainsi le régime politico-religieux dit "imamat zaïdite", qui perdura jusqu'à la révolution républicaine de 1962.

Doctrine [modifier]


À l'origine, les zaïdites ont contesté le choix du cinquième Imam face aux ismaéliens qui lui ont préféré son frère Muhammad al-Baqir.
En matière de théologie, ils ont une doctrine proche de celle des Mustaliens. En matière de Droit, les Zaïdites ont une fiqh proche de Madhhab Hannafite (sunnisme) avec quelques éléments de la doctrine Jafarite (du chiisme duodécimain).
Cependant ils rejettent la notion d'Iman caché. Les zaïdites, considèrent que n’importe qui peut devenir imam du moment qu'il descend de `Ali et Fatima et qu’il en a la capacité. Il peut donc, au nom de cette capacité, être remis en cause si elle lui fait défaut.
De fait, les zaïdites sont une tendance Chi’ites assez éloignée des autres branches. Ils sont en fait très proche des sunnites, dont les principaux éléments doctrinaux qui les séparent sont le culte des saints.
Certains ont même présenté le zaïdisme comme une quasi-cinquième école du sunnisme (avec le malékisme, le hanbalisme, le shafi'isme et le hanafisme), cependant, ce genre de déclaration est représentative d'une position marginale chez les sunnites, notamment à cause de leur culte des saints, relevant du shirk.



Les cinq règles de la doctrine zaydite : [modifier]


- le monothéisme (tawhid) ; - la justice ; - la promesse du paradis et la menace du châtiment ; - le degré entre les deux degrés (c'est-à-dire qu’entre le mécréant et le croyant, il y a le pécheur coupable de mauvaises actions) ; - commander le convenable et interdire le blâmable.

Les cinq sources de cette doctrine : [modifier]


1. La raison ; 2. le noble Coran ; 3. la sunna ; 4. l'analogie ; 5. l'unanimité des savants de la famille du Prophète.



Les grands savants zaydites contemporains yéménites : [modifier]


Mohammed b. Mohammed Al-Mansour ; Hamoud Abass Al-Moaïd ; Badr ed-Dine Al-Hothi.



Les conditions pour être Imam : [modifier]


- fils descendants d’al-Hassan ou d’al-Husayn ; - être pieux ; - être savant ; - être courageux ; - être réformateur ; - s'annoncer comme Imam auprès de la population ; - se révolter contre le pouvoir combattre les injustes ; - être ascète ; - être généreux ; - être juste ; - avoir atteint le niveau de « mujtahed » dont les opinions sont reconnues comme les plus justes.



Les imâms Zaydites


_________________


La vie est belle !!!!!!!!!!!

Contenu sponsorisé

Re: islam

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 12:47